Prestations prévoyance de la CAVP : ce que vous devez savoir

Demandez des devis

Par

Clément Janicot

CEO de Gus Assurance

Publié le

4/4/2023

Besoin d'une assurance adaptée à vos besoins ?

Étude personnalisée gratuite

En savoir plus sur Gus Assurance

En tant que pharmacien ou biologiste, vous cotisez à la CAVP, qui vous offre une certaine couverture en cas d'incapacité de travail, d'invalidité ou de décès. Cependant, cette protection est-elle suffisante pour vous et votre famille ? Dans cet article, nous vous proposons un tour d'horizon complet des prestations offertes par la CAVP et la CPAM. Nous vous expliquons aussi pourquoi une prévoyance pour les professions libérales est indispensable.

Qui cotise à la CAVP ?

En tant que pharmacien ou biologiste, vous avez l'obligation de cotiser à la CAVP (Caisse d'Assurance Vieillesse des Pharmaciens), avec une cotisation annuelle forfaitaire de 648€. La CAVP a été spécialement conçue pour garantir votre protection sociale dans votre profession

Quelle protection sociale offre la CAVP aux adhérents ?

En tant que pharmacien ou biologiste libéral, vous cotisez à la CAVP pour la prévoyance. Ce régime vous offre une protection en cas d'invalidité ou de décès. De son côté, la CPAM assure votre protection pour les arrêts de travail de moins de 90 jours, les frais de santé, ainsi que les congés maternité et paternité.

Gus est un expert des prévoyances qui distribue les meilleurs contrats du marché

📖 Les articles, validés par des spécialistes, utilisent des sources fiables

💡 Nous nous efforçons d'êtres clairs et transparents en évitant le jargon

🤝 Demandez des devis. Faites-vous accompagner par notre expert

La protection en cas d’arrêt de travail des adhérents à la CAVP

Au cours des 90 premiers jours d'arrêt de travail, c'est la CPAM qui se charge de votre indemnisation. Vous recevrez une indemnité journalière équivalant à 1/730ème de votre revenu annuel moyen des 3 dernières années, plafonnée à 180,79€ bruts par jour. Chiffre de 2023 qui évolue chaque année.

L’indemnité de la CPAM couvre environ 50% du revenu du biologiste ou pharmacien pendant les 90 premiers jours.

Prenons l'exemple d'un biologiste ayant un revenu annuel moyen (RAAM) de 90 000€ (soit 7 500€ par mois). En cas d'arrêt de travail, il percevra des indemnités journalières versées par la CPAM. Pour calculer ces indemnités, on utilise la formule suivante : (revenu annuel moyen / 730).

Dans cet exemple, les indemnités journalières s'élèveront à : (90 000€ / 730) = 123,29€ bruts par jour (3 699€ par mois)

Contrairement à ce qui se passe pour les dentistes ou les médecins, la CAVP, votre caisse en tant que biologiste ou pharmacien, ne prend pas le relais après les 90 premiers jours d'arrêt de travail. De ce fait, il est essentiel de penser à une assurance prévoyance pour assurer votre protection.

Protection en cas d'invalidité (chiffres 2023)

Si vous êtes pharmacien ou biologiste libéral et que vous rencontrez une incapacité professionnelle totale et permanente, voici les protections de la CAVP dont vous bénéficiez. Source ici.

  • Une rente annuelle de 15 522€ vous est versée
  • Votre conjoint reçoit une allocation annuelle de 7 761€.
  • Chacun de vos enfants (jusqu'à 21 ans ou 25 ans s'ils poursuivent des études) bénéficie d'une allocation annuelle de 15 222€.
La CAVP ne vous couvre pas en cas d’invalidité partielle au contraire des prévoyances privées dont certaines vous couvrent à partir de 15% de taux d’invalidité.

Protection en cas de décès (chiffres 2023)

Si, en tant que pharmacien ou biologiste, vous veniez malheureusement à décéder, votre famille serait protégée de la manière suivante. La source est ici.

  • La CAVP verserait un capital de 23 283€ à votre famille.
  • Votre conjoint survivant percevrait une allocation annuelle de 15 522€ jusqu'à ses 60 ans.
  • Chacun de vos enfants orphelins (jusqu'à 21 ans, ou 25 ans s'ils poursuivent des études) recevrait une allocation annuelle de 15 522€.
Le capital décès versé par la CAVP est très largement inférieur à celui versé par d’autres caisses de professions libérales. La famille des notaires reçoit exemple 100 000€ et celle d’un médecin 60 000€

La prise en charge des congés maternité et paternité par la CPAM

Comme toutes les professions libérales, vous toucherez des indemnités en cas de congé maternité et paternité.

Congé maternité pour les adhérents à la CAVP

En tant que biologiste ou pharmacien, vous pouvez bénéficier d’aides pour votre congé maternité si vous avez au moins 10 mois d'affiliation à la date prévu de l'accouchement. Vous devez également interrompre votre activité professionnelle durant la période de perception et au moins pendant 8 semaines, dont 6 après l'accouchement. Source ici

  • Une allocation forfaitaire au repos maternel d'un montant de 3 666€ en 2023.
  • Des indemnités journalières pour chaque jour d'interruption d'activité. L'indemnité correspond à 1/730ème de votre revenu annuel moyen des 3 dernières années, avec un plafond de 60€ par jour en 2023.

Congé paternité pour les adhérents à la CAVP

En tant que biologiste ou pharmacien, vous pouvez bénéficier d'une indemnité pour le congé paternité si vous interrompez totalement votre activité à l'occasion de la naissance de votre enfant.

L'indemnité est d'un montant maximal de 60€ par jour et elle est versée pendant 25 jours consécutifs.

Pourquoi un adhérent à la CAVP devrait-il envisager une assurance prévoyance ?

La prévoyance pour les biologistes et pharmaciens est essentielle car elle permet de combler les lacunes de la CAVP et de la CPAM en matière d'incapacité de travail, d'invalidité et de décès. Voici pourquoi vous devriez vous en préoccuper :

Incapacité de travail :

  • Absence de prise en charge des indemnités journalières après les 90 premiers jours d'arrêt de travail, entraînant une perte totale de revenus pour le pharmacien ou biologiste.
  • Les indemnités journalières de la CPAM durant les 3 premiers mois d'arrêt de travail ne suffisent pas à maintenir vos revenus et couvrir vos charges professionnelles.
Avec une assurance prévoyance individuelle, votre couverture est renforcée durant les 3 premiers mois. Vous êtes aussi protégé lors d'arrêts de travail de plus de 3 mois. De plus, en optant pour la garantie frais généraux, les frais fixes de votre laboratoire ou pharmacie sont couverts.

Invalidité :

  • Absence de couverture en cas d'invalidité partielle : La CAVP ne couvre pas l'invalidité partielle et ne verse aucune indemnisation dans ce cas.
  • En cas d’invalidité totale, la CAVP verse une rente de 1 218 €/mois. Ce montant est très faible et ne permet de maintenir votre niveau de vie
Nous vous recommandons de vous protéger avec une prévoyance qui vous couvre dès 15%-20% de taux d’invalidité.

Décès :

  • Les montants prévus par la CAVP en cas de décès (rente d'éducation, capital décès, rente de conjoint) ne sont pas suffisants pour sécuriser les besoins financiers des proches et de la famille.
Souscrire une assurance décès complémentaire est recommandé pour assurer la sécurité financière de votre famille. Le capital décès d’une prévoyance est généralement de 3x votre revenu annuel mais certains contrats comme celui de SwissLife ou April peuvent monter à plus d’1M€.

Vos questions, nos réponses

Vous hésitez encore ? Voici quelques compléments d’informations sur les questions que l’on nous pose le plus souvent !

Comment bien choisir son assurance prévoyance ?

Si vous êtes indépendants (TNS, profession libérale, assimilé salarié) souscrire une prévoyance est indispensable car vous n’êtes pas bien couvert par la Sécurité Sociale en cas d’aléas de la vie. La prévoyance comprend plusieurs garanties permettant de vous protéger en cas d’incapacité temporaire de travail, d’invalidité ou de décès. Mais ce n’est pas si simple de trouver un contrat adapté à ses besoins et sans mauvaise surprise.

Pas d’inquiétude Gus vous accompagne pour monter en compétence sur le sujet et vous aide à trouver la prévoyance qu’il vous faut.

Je souhaite me faire accompagner d’un expert

Nos conseils pour trouver une prévoyance