Professions libérales : pourquoi ouvrir un PER pour préparer votre retraite ?

Demandez des devis

Par

Clément Janicot

CEO de Gus Assurance

Publié le

4/4/2023

Besoin d'une assurance adaptée à vos besoins ?

Étude personnalisée gratuite

En savoir plus sur Gus Assurance

Que vous soyez médecin, avocat ou consultant, vous vous demandez sûrement comment anticiper au mieux votre retraite. Vous avez entendu parler du Plan Epargne Retraite (PER) et vous savez à quel point ce dispositif est avantageux pour les professions libérales. Peut-être même qu’un de vos confrères vous a confié qu’il prévoyait d'investir plusieurs dizaines de milliers d'euros dans un PER cette année. Cependant, malgré ces témoignages positifs, vous n'avez pas encore franchi le cap.

Pourtant ouvrir PER, un peu comme souscrire une prévoyance pour les professions libérales est un sujet important qu’il faut traiter avant qu’il ne soit trop tard.

Qu’est-ce que le PER ?

Le Plan Epargne Retraite (PER) est un dispositif d'épargne retraite flexible, conçu pour compléter les pensions de retraite traditionnelles. Ouvert à tous, il permet aux professionnels libéraux de se constituer un complément de revenu pour leur retraite.

Le PER se distingue par sa grande adaptabilité : les cotisations ne sont pas plafonnées et peuvent être ajustées en fonction des revenus fluctuants. Il offre également des avantages fiscaux, avec des versements déductibles des revenus imposables

Les professions libérales entrent tardivement dans le monde du travail

En tant que professionnel libéral, vous entrez souvent tardivement dans le monde du travail, principalement en raison de vos longues études.

Cette entrée retardée dans la vie professionnelle réduit la période disponible pour cotiser à votre retraite. Le Plan Epargne Retraite (PER) devient donc un outil indispensable pour vous.

Il vous permet de compenser cette période de cotisation plus courte en effectuant des versements plus conséquents une fois votre activité professionnelle pleinement établie. Ainsi, malgré un début tardif dans votre carrière, vous avez la possibilité, grâce au PER, de vous assurer un revenu confortable et sécurisé pour votre retraite.

Une fluctuation des revenus qui n’incite pas à épargner

En tant que professionnel libéral, vous faites face à des revenus qui peuvent varier significativement d'une année à l'autre. Cette irrégularité peut compliquer la planification de votre épargne retraite.

Le PER est conçu pour s'adapter à cette réalité. Il vous offre la flexibilité nécessaire pour ajuster vos versements en fonction de l'évolution de vos revenus. Que vous traversiez une année prospère ou une période plus modeste, le PER vous permet de cotiser à votre rythme, sans contrainte de versement fixe.

Les versements sur le PER étant déductibles des charges (avec un plafond max tout de même), si vous êtes dans une année faste vous pouvez décider de faire des virements importants pour réduire votre revenu imposable.

Les professions libérales ne cotisent pas suffisamment

En tant que professionnel libéral, vous pouvez constater que vos cotisations retraite sont souvent insuffisantes en raison des plafonds du système de cotisation par point.

Cette situation peut entraîner un écart notable entre vos revenus d'activité et vos pensions de retraite futures.

Les chiffres confirment que pour les professions libérales, le taux de remplacement, c'est-à-dire le pourcentage du revenu d'activité perçu une fois à la retraite, est le plus bar parmi les cotisants du système de retraite.

Le PER vous offre une solution efficace pour remédier à ce déséquilibre. Avec le PER, vous avez la possibilité de cotiser davantage, sans les contraintes des plafonds traditionnels.

Le PER est un outil stratégique pour renforcer votre préparation à la retraite.

Quel est le fonctionnement du PER pour les professions libérales ?

Plus de détails sur le site du gouvernement.

Quel est l’avantage fiscal ?

Les sommes versées sur un PER individuel au cours d'une année sont déductibles des revenus imposables de cette année dans la limite d’un plafond.

Quel montant max est-ce qu’il est possible d’investir ?

Le plafond est égal au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % de vos bénéfices imposables de l’année N-1, dans la limite de 351 936 € + 15 % du bénéfice imposable compris entre 43 992 € et 351 936 €.
  • Ou 4 114 € +15 % du bénéfice imposable compris entre 43 992 € et 351 936 €, si ce montant est plus élevé.

Ou est placé l’argent ?

En fonction de votre âge et de votre âge présumé de départ à la retraite, un horizon de placement va être déterminé. Ensuite votre investissement peut être investi un peu comme pour une assurance-vie sur plusieurs types d’unités de comptes.

  • Gestion libre : chois des supports
  • Gestion sous mandat avec des gestionnaires d’actif. Généralement en associant un profil (dynamique, équilibré, prudent)

Ensuite entre 10 et 5 ans avant la date de départ à la retraite, les sommes sont petit à petit basculés d’unités de compte à des fonds euros pour réduire le risque. En effet, le capital est garanti sur le fonds en euros.

Ayez bien conscience qu’il y a un risque de perte en capital sur les fonds investis sur votre PER.

Quels sont les frais du PER ?

Il y a 2 types de frais qui sont basés sur les montants investis

  • Les frais d’entrée qui oscillent entre 0% et 5%
  • Les frais de gestion entre 0,6% et 1%

Les fonds peuvent-ils être récupérés de manière anticipée ?

En principe, les sommes investies sur l’un des plans d’épargne retraite ne peuvent donner lieu à un déblocage qu’à compter de la liquidation des droits à la retraite dans les régimes obligatoires d’assurance vieillesse ou à l’âge légal de la retraite.

Cependant, pour tenir compte des aléas de la vie, la loi a déterminé des cas de déblocages anticipés :

  • Acquisition de résidence principale
  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS
  • L’invalidité du titulaire du PER, de son conjoint marié ou pacsé
  • La situation de surendettement du titulaire ;
  • L’expiration des droits au chômage du titulaire :
  • Cessation d’activité non salariée

Attention en cas de sortie anticipée, le régime fiscal appliqué est différent.

La sortie en rente ou en capital : quelle différence ?

Au moment du départ à la retraite, une profession libérale peut choisir son mode de sortie. Le PER permet d’opter pour plusieurs solutions :

  • Sortie en capital (une seule fois ou de manière fractionnée)
  • Rente viagère
  • Combinaison entre capital et rente

La sortie en capital est plus flexible mais la fiscalité est plus lourde tandis que la sortie en rente permet une plus grande sécurité financière mais en fonction de l’option choisie, en cas de décès l’épargne restante sur le contrat peut être perdue.

Peut-on transférer son épargne Madelin vers un PER ?

Oui, il est possible de récupérer votre épargne Madelin en la transférant vers un Plan Epargne Retraite (PER). Voici comment cela fonctionne :

Depuis l'instauration de la loi Pacte en 2019, les détenteurs de contrats Madelin ont la possibilité de transférer leur épargne vers un PER. Ce transfert permet de bénéficier de la flexibilité et des avantages fiscaux du PER.

Les frais liés au transfert de l'épargne Madelin vers un PER sont généralement limités. Pour un contrat de plus de 10 ans, ce transfert peut même être gratuit.

Pour initier le transfert, vous devez envoyer une demande par lettre recommandée à l'organisme gestionnaire de votre contrat Madelin. Le gestionnaire a l'obligation de vous informer sur le montant de vos droits acquis et sur les conséquences patrimoniales du transfert.

Lors du transfert de votre contrat Madelin vers un PER, vous conservez les avantages fiscaux associés à vos versements antérieurs.

Vos questions, nos réponses

Vous hésitez encore ? Voici quelques compléments d’informations sur les questions que l’on nous pose le plus souvent !

Comment bien choisir son assurance prévoyance ?

Si vous êtes indépendants (TNS, profession libérale, assimilé salarié) souscrire une prévoyance est indispensable car vous n’êtes pas bien couvert par la Sécurité Sociale en cas d’aléas de la vie. La prévoyance comprend plusieurs garanties permettant de vous protéger en cas d’incapacité temporaire de travail, d’invalidité ou de décès. Mais ce n’est pas si simple de trouver un contrat adapté à ses besoins et sans mauvaise surprise.

Pas d’inquiétude Gus vous accompagne pour monter en compétence sur le sujet et vous aide à trouver la prévoyance qu’il vous faut.

Je souhaite me faire accompagner d’un expert

Nos conseils pour trouver une prévoyance